Poser une fenêtre demande une technique spécifique si vous souhaitez qu’elle soit fiable et suffisamment robuste pour vous protéger. Pour cela, il existe 3 manières bien distinctes : la pose en applique, la pose en feuillure et la pose en tableau. Chaque méthode donne un aspect différent à la façade de votre maison.

La pose en applique

Avec cette technique, il est surtout question de fixer la menuiserie avec des pattes ou des équerres vissées-chevillées, qui se trouvent tout autour de la baie dans la paroi intérieure. Cette technique de pose de fenêtre est surtout utilisée dans le neuf ou dans un projet de grande rénovation car elle présente un doublage isolant intérieur.

La meilleure technique pour poser une fenêtre

Ce site web, accessible ici, à matière à vous fournir des remarques dont vous aurez besoin.

La pose en feuillure

La pose en feuillure nécessite quelques travaux. Elle est attribuée aux maisons anciennes sur le côté intérieur. La feuillure est en effet réalisée dans la maçonnerie sur 2 ou 3 côtés de la baie. Elle s’appuie directement sur la basse du dormant pendant que ses montants et sa traverse haute s’encastrent au nu à l’intérieur de la paroi. L’intervalle qui subsiste entre le dormant et la maçonnerie est comblée avec du plâtre ou de la mousse expansive avant d’être cachée par un champlat.

La pose en tableau

Et enfin, il y a la pose en tableau qui est aussi appelée la pose en tunnel. Elle est conseillée aux maçonneries assez fortes en épaisseur, qui ne sont pas forcément pleines. On la positionne au nu intérieur à mi-épaisseur. Et très rarement, on peut la faire à nu extérieur de la façade. Il arrive très souvent que la menuiserie standard dont vous disposez soit plus petite que le tableau. Dans ce cas, vous pouvez combler les intervalles avec des alèses ou une imposte dans la partie haute.